24èmes Rencontres du Réseau des Grands Sites de France

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 01 48 74 39 29

Comment les paysages d’exception
peuvent-ils inspirer, ressourcer et mobiliser ?

Du 12 au 15 octobre 2022, Iles Sanguinaires - Pointe de la Parata

Programme 2022 Fiche pratique 2022 S'inscrire

paysage de tempête2

rencontres rgsf 2022

La protection des paysages en France s’appuie aujourd’hui encore sur la loi de 1930 qui avait pour objet d’organiser « la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque » à une époque d’industrialisation rapide.

L’origine des sites classés témoigne d’une vision culturelle et patrimoniale de la nature et de l’immense pouvoir d’inspiration que certains lieux ont eu pour des peintres, des écrivains, des poètes ou des amateurs qui se sont mobilisés pour que ces sites « dignes d’être peints » soient durablement préservés. Cette politique qui a fait ses preuves continue de s’inscrire dans les enjeux contemporains avec efficacité, renforcée par l’introduction dans le code de l’Environnement du label Grand Site de France. Ne pourrait-elle pas d’ailleurs jouer un rôle de premier plan dans un monde en pleine transition ?

L’accélération des modes de vie, les crises sanitaires, climatiques et sécuritaires qui s’installent, la banalisation du territoire, conduisent nos concitoyens à rechercher encore davantage inspiration, ressourcement et sens auprès des espaces naturels et des paysages d’exception. En témoigne la hausse importante de leur fréquentation suite aux confinements, perçue comme une onde de choc par beaucoup de gestionnaires.

Lors de ces 24èmes Rencontres, nous nous interrogerons sur les bienfaits que peuvent apporter les Grands Sites de France à chacun, habitant ou visiteur, et sur la manière dont ils peuvent renforcer leur ancrage dans la société civile. 

Le pouvoir d’inspiration des sites est à l’origine de leur protection mais où en est-on aujourd’hui de cette filiation ? Nous regarderons comment la création artistique peut ouvrir des pistes de dialogue au sein des territoires, comment elle peut accompagner les gestionnaires, les visiteurs et les habitants dans l’expression de leur attachement au territoire et dans la réappropriation de leur cadre de vie.

La Convention européenne du paysage, dans son préambule affirme que le paysage « constitue un élément essentiel du bien-être individuel et social, et …(que)  sa protection, sa gestion et son aménagement impliquent des droits et des responsabilités pour chacun ». Les Grands Sites de France accueillent un très grand nombre de visiteurs et d’usagers à la recherche d’un contact avec la nature, d’une immersion, d’un émerveillement. Comment préserver ce pouvoir de ressourcement ? Nous réaffirmerons l’importance de ménager les sites dans les interventions comme dans la gestion plus quotidienne, pour que l’émotion attendue puisse surgir.

A travers le classement, qui reconnaît une valeur nationale et acte un intérêt général à préserver et transmettre cette valeur aux générations futures, les paysages d’exception sont reconnus comme un bien commun apte à mobiliser une communauté patrimoniale. Historiquement, de nombreux projets de Grands Sites sont nés d’une mobilisation locale visant à préserver des lieux mis en péril par des interventions humaines (projets de piste inter-vallée puis de ligne à haute tension au Massif du Canigó) ou des catastrophes naturelles (incendie de Sainte-Victoire en 1989). Aujourd’hui, les gestionnaires apparaissent comme des organisateurs du dialogue territorial par l'accompagnement et le choix de l’évolution du paysage, par la mise en cohérence de l’action publique et privée… Mais les Grands Sites offrent aussi le cadre d’un projet de territoire porteur de sens où chacun peut s’engager et auquel l’initiative citoyenne contribue. Comment catalyser les énergies au service du site ; offrir du sens quand certains repères manquent ; s’appuyer sur une société où la mobilisation pour des causes environnementales se renforce ; participer à faire monde commun ?

Croisant le regard d'experts, d'élus et d'acteurs de terrain, au sein des Grands Sites de France  et ailleurs, ces Rencontres seront l’occasion, à travers des exemples et des témoignages, de s’interroger sur les dimensions d’inspiration, de ressourcement et de mobilisation des paysages patrimoniaux au 21ème siècle.

img 3607   gils7540

 

Iles Sanguinaires - Pointe de la Parata

À l’entrée du profond golfe d’Ajaccio, les îles Sanguinaires – A punta di a Parata, figure de proue, dégage une force paysagère emblématique. Lieu de détente, de loisirs, l’endroit invite à se ressourcer, à s’émerveiller. Cette beauté sauvage, ce paysage exceptionnel a été classé, créant un vaste espace protégé.

Sur ce territoire, l’histoire de la terre et de la mer se mêle dans le patrimoine architectural légué par nos anciens. Pour parer le danger qui vient de la mer, s’érigent sur la grande Sanguinaire, l’énigmatique tour carrée (1550), le lazaret ruiné (1807), le sémaphore aujourd’hui désarmé (1865), le célèbre phare (1845) qu’évoque Daudet dans ses « lettres de mon moulin ». Tandis que la tour d’A Parata (1550), construite au temps de la Corse génoise, s’inscrit dans le grand réseau de guet destiné à faire échec aux barbaresques.

Près de 380 000 visiteurs s’y pressent chaque année. Difficulté d’accostage oblige, Mezu Mare, l’île sauvage, n’en connaît que 30 000. Mais la fréquentation a ses revers. Le stationnement difficile renvoyait une image confuse ou dégradée du site. Le piétinement générait d’autres dommages, environnementaux ceux-là, quand la végétation naturelle doit déjà souffrir de la rudesse du climat et du vent.

Pour préserver ce site aux portes de la ville napoléonienne, le Conseil départemental et la commune d’Ajaccio engagent en 2001 une opération Grand Site. Nombre d’espaces sont réhabilités et requalifiés, des aires de stationnement voient le jour, le lazaret est restauré. Les conditions d’une gestion pérenne se dessinent à travers un syndicat mixte qui réunit la ville, la Communauté d’agglomération du pays ajaccien (Capa) et la Collectivité de Corse. L’équipe qu’il anime entretient les lieux et accueille les visiteurs dans la Maison du Grand Site, avec une attention particulière portée au jeune public.

En 2017, la labellisation Grand site de France est actée. Le dossier de demande de renouvellement du label, prévu à échéance 2023, est en cours d’élaboration. Dans la continuité du projet initial, la collectivité gestionnaire et ses partenaires s’attachent à « réveiller » l’esprit des lieux, à maintenir les possibilités de découverte du site y compris par la mer et à résorber les points noirs. Au programme : la restauration du patrimoine bâti, telle la tour génoise de A Parata, acquise par la commune, la reconfiguration des sentiers, la reconquête de belvédères naturels, le maintien de la riche et endémique biodiversité, que reconnaît Natura 2000, la gestion du trait de côte. L’accès au site est étudié à travers la mise en œuvre de mobilités « douces » depuis Ajaccio et aux linéaires de sentiers longeant le littoral. Le projet se penche aussi sur la cohésion du site à travers l’extension du périmètre sur terre et en mer. Le milieu marin ne pouvant être dissocié de l’esprit des lieux.

En savoir plus sur le Grand Site de France

gc9p7571

Programme 2022 Fiche pratique 2022 S'inscrire

A propos du Réseau des Grands Sites de France
Le Réseau des Grands Sites de France, association créée en 2000, regroupe des paysages exceptionnels, connus de tous, fragiles et protégés. 21 d'entre eux ont reçu le label Grand Site de France attribué par le Ministre en charge de l'Environnement pour l'excellence de leur gestion. Le Réseau favorise l'échange d'expérience entre les responsables de Grands Sites, labellisés ou engagés dans cette démarche, qui partagent les valeurs du développement durable et une même ambition : révéler, servir et transmettre "l'esprit du lieu" particulier à chaque Grand Site de France.

L'organisation des Rencontres (plafonnement éventuel du nombre de participants, gestes barrières, etc.) reste dépendante des consignes gouvernementales liées au Covid en vigueur au moment des Rencontres.

 

Ces rencontres sont organisées par :

rgsf    iles sanguinaires pointe logo label4x     

Avec le soutien de : 

 logo gouvernement 1     banque territoires logo endos bm horizontal pos rvb

 
et
 
ajaccio4x  capa4x  corse24x
 
"%MCEPASTEBIN%
sainte-victoire.jpg