23èmes Rencontres du Réseau des Grands Sites de France

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 01 48 74 39 29

Comment favoriser un développement des territoires
en harmonie avec la nature et les paysages ?

Gorges de l’Hérault - 7 et 8 octobre 2021

Programme 2021 Fiche pratique 2021 S'inscrire

a st etienne d issensac olivier octobre hd 9

Les Rencontres 2021

affiche rencontres 2021 120x180 v4

Les 47 collectivités engagées dans la démarche Grand Site de France ont pour spécificité de participer non seulement à la préservation et au maintien de paysages d’exception mais aussi au développement local. 

Le thème d'un développement territorial issu de la valeur paysagère du site et favorisé par la capacité de mise en cohérence, de rayonnement et d'innovation de la démarche Grand Site de France a été introduit lors des Rencontres annuelles en 2017 et 2018. Les Grands Sites de France l’ont poursuivi en 2020 en explorant la notion d’entrepreneuriat de territoire. 

Ces 23èmes Rencontres s’inscrivent aussi directement dans les crises multiples que nous traversons (changement climatique, pandémie, récession) qui nous incitent à réfléchir à un modèle économique respectueux des ressources, de la nature et des paysages. Les bouleversements en cours remettent en question notre manière d’habiter le monde et nous obligent à trouver un équilibre avec la nature. A notre échelle, ne devons-nous pas nous interroger davantage sur l’impact environnemental des activités agricoles, touristiques et économiques dans les Grands Sites ? 

Le modèle de développement souhaité dans les Grands Sites est spécifique, car fondé sur la valeur paysagère, les activités et les savoir-faire locaux. Ce développement passe par l’accompagnement d’activités économiques et sociales (agricoles, pastorales, artisanales, touristiques…) qui contribuent, ou à tout le moins respectent, les valeurs patrimoniales du site :  paysage, biodiversité, patrimoine bâti, culture locale... Il relève également d’une mise en tourisme du territoire ancrée dans sa singularité, ses valeurs propres. 

La crise traversée a contribué à diffuser bien plus largement une vision résolument durable du tourisme. Les visiteurs cherchent la beauté, la sincérité et le ressourcement et sont de plus en plus soucieux des conséquences de l’activité touristique ; les socio-professionnels s’engagent et contribuent à la conciliation de leurs activités avec un mode de préservation et de gestion plus responsable. Comment accompagner et renforcer ces évolutions ? Comment mesurer l’activité touristique à l’aune d’indicateurs plus représentatifs de ces exigences ? 

De plus en plus, les Grands Sites participent à des dynamiques qui débordent largement la seule sphère touristique, à la recherche d’un modèle économique plus diffus, moins impactant en matière d’occupation des sols, plus intégré dans les ressources offertes par le territoire et en lien avec la valeur patrimoniale des lieux. Cette évolution correspond, elle-aussi, aux aspirations des habitants de bénéficier d’un cadre de vie, facteur de bien-être et à celles des porteurs de projets, encore accrues par la crise, qui veulent mettre en cohérence projet de vie et projet économique.

Comment les gestionnaires peuvent-ils accompagner l’évolution des activités traditionnelles constitutives de la qualité des paysages, aujourd’hui, soumises à des contraintes économiques et sociales de plus en plus fortes ? Comment peuvent-ils s’appuyer sur le pouvoir d’inspiration des lieux pour impulser une transition vers des modèles économiques plus respectueux des sites et de la biodiversité et socialement plus responsables ? Et comment accompagner le développement d’activités ou de filières nouvelles qui s’appuient sur les valeurs et les ressources locales ?

Croisant le regard d'experts, d'élus et d'acteurs de terrain au sein des Grands Sites de France, et d'autres espaces naturels, en France et à l'international, ces Rencontres 2021 seront l’occasion de partager des expériences et des outils d’analyse pour alimenter une réflexion collective et enrichir nos démarches. 

Télécharger le programme 2021

a fleuve herault randonnée thaurac olivier octobre hd 5   hervé leclair aspheries oti sgvh 3

Gorges de l’Hérault

 

Un haut lieu du patrimoine

En descendant des Cévennes, le fleuve Hérault a creusé des gorges dans un causse calcaire, qui débouche en aval sur une vaste plaine cultivée de vignes et d’oliviers. Au-dessus, sur les versants secs, résident le chêne vert et la garrigue. Le paysage est composé d’une mosaïque de paysages méditerranéens, de villages, de gorges rocheuses et d’eaux vives. 

Dans les monts de Saint-Guilhem-le-Désert, la dolomie sculptée par l'érosion se marie au pin de Salzmann, accroché tel un bonsaï à la roche. C'est là dans ce désert "spirituel" que Saint-Guilhem a décidé de fonder l'Abbaye de Gellone, il y a 1 200 ans. L'impulsion du pèlerinage sur le chemin de St-Jacques de Compostelle a contribué au développement des villages à l'époque médiévale et à la construction du pont du Diable... Le pont roman et l’abbaye sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial par l’Unesco au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Haut lieu de spiritualité et de ressourcement, les gorges de l’Hérault inspirent depuis des millénaires les hommes, qui perpétuent un savoir-faire tout en s’adaptant à la modernité : potiers, viticulteurs, oléiculteurs, éleveurs, agriculteurs, restaurateurs, guides eaux vives…

Un projet de gestion des flux et de valorisation des différents patrimoines

Ces paysages patrimoniaux accueillent chaque année près de 650 000 visiteurs entre le Pont du Diable et Saint-Guilhem-le-Désert, ce qui a longtemps entraîné des dégradations du cadre de vie, du paysage et des menaces, pour les visiteurs, le site et ses habitants. En 1991, les élus et l’Etat engageaient une Opération Grand Site (OGS) qui a permis d'obtenir le label « Grand Site de France » en 2010 reconnaissant la qualité de la préservation et de la gestion. Le renouvellement du label a eu lieu en 2018 avec une extension de son périmètre. Le Grand Site couvre désormais 10 communes (5 aux abords), à cheval sur 3 intercommunalités pour 6000 habitants, 20 788 hectares et un site classé de 8 793 hectares.

Un pôle d’accueil a été créé aux portes des Gorges, il intègre un stationnement, une maison de site et un système de navettes estivales pour relier le village de Saint-Guilhem, lieu de « visite phare ». Cet aménagement a été accompagné en parallèle du renforcement de l'offre touristique sur l'ensemble du territoire à travers notamment l’ouverture d’une maison de la poterie, Argileum, à Saint Jean de Fos. Le projet global a permis d’améliorer l’accueil, la diffusion de la fréquentation et la gestion des véhicules.

Une dynamique en faveur des paysages

Le nouveau plan de gestion s’articule autour de 5 axes principaux : préservation et gestion des paysages et des espaces naturels, restauration et mise en valeur du patrimoine et des villages, gestion de la fréquentation, amélioration de l’accueil des visiteurs, communication et concertation locale. Il permet de poursuivre la dynamique enclenchée en faveur des paysages et de la gestion des espaces naturels, par la création d’outils et d’actions opérationnelles comme : un plan de paysage, une mission d’Architecte Paysagiste Conseil du GSF, un schéma de gestion de la baignade et des activités nautiques, un plan de circulation et de stationnement visant la poursuite du développement des alternatives à la voiture...

En savoir plus sur le Grand Site de France

 piquart benoit oti sgvh pont du diable

Programme 2021 Fiche pratique 2021 S'inscrire

A propos du Réseau des Grands Sites de France
Le Réseau des Grands Sites de France, association créée en 2000, regroupe des paysages exceptionnels, connus de tous, fragiles et protégés. 21 d'entre eux ont reçu le label Grand Site de France attribué par le Ministre en charge de l'Environnement pour l'excellence de leur gestion. Le Réseau favorise l'échange d'expérience entre les responsables de Grands Sites, labellisés ou engagés dans cette démarche, qui partagent les valeurs du développement durable et une même ambition : révéler, servir et transmettre "l'esprit du lieu" particulier à chaque Grand Site de France.

L'organisation des Rencontres (plafonnement éventuel du nombre de participants, gestes barrières, etc.) reste dépendante des consignes gouvernementales liées au Covid en vigueur au moment des Rencontres.

 

Ces rencontres sont organisées par :

rgsf    cartouche gorges herault v8     

Avec le soutien de : 

 min transition ecologique cmjn  logo maea   banque territoires logo endos bm horizontal pos rvb

 
et
 
cd34 logo rectangle cmjn  fichier 1  logo cc cgsnouveau logo ccvh
 
"%MCEPASTEBIN%
solutré.jpg