Les Sites Membres

Chambord

chambord fiche membre 2021

CHAMBORD

Département : Loire-et-Cher
Région : Centre-Val de Loire

Structure gestionnaire : Communauté de communes du Grand Chambord

LE SITE

Edifié à partir de 1519 à la demande du roi au coeur des terres marécageuses de Sologne, le château de Chambord était un symbole royal de par son échelle, la qualité de son architecture et sa situation à proximité de la ville royale de Blois. Son caractère monumental dialogue avec celui du parc (5440 ha), du mur d’enceinte (32 km de long) qui referme la plus grande forêt close de France, et des paysages emblématiques du Val de Loire.

Intégrés au Val de Loire inscrit au patrimoine mondial, le domaine de Chambord et ses abords sont riches d'un patrimoine naturel et culturel avec des ouvrages en bord de fleuve - digues, bourgs, ports comme le village de Saint-Dyé-sur-Loire, port de Chambord, récemment labellisé Petite Cité de Caractère - qui témoignent de l’époque où la Loire était un axe majeur de communication et de commerce.

LES ENJEUX

Face à une fréquentation croissante (1 million de visiteurs d'ici 2020) et aux évolutions récentes du territoire, la Communauté de communes du Grand Chambord s'est engagée dans la démarche Grand Site de France afin de mettre en œuvre un projet ambitieux concerté à l'échelle du domaine et du paysage qui l'entoure. Aux côtés de ses partenaires, elle souhaite favoriser un développement durable du site et construire une culture collective du paysage avec les habitants et acteurs locaux. Ensemble, ils s'attacheront à répondre à trois objectifs : restaurer et protéger la qualité paysagère, naturelle et culturelle, améliorer la qualité de la visite et favoriser le développement socio-économique local dans le respect des habitants.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : www.grandchambord.fr

 

 

© R. Péchard - K. Urbain

Pointe du Raz en Cap Sizun

vendredi 13 septembre 2019

capture_décran_2021-03-15_à_12.00.02.png

POINTE DU RAZ EN CAP SIZUN


Labellisé Grand Site de France en 2004
Label renouvelé en 2012 puis en 2019
(dossier de renouvellement 2019)

Département : Finistère 
Région : Bretagne 


Structures gestionnaires : Syndicat Mixte de la Pointe du Raz
BPI
29770 PLOGOFF

LE SITE

De Douarnenez à la Baie d’Audierne, les landes sauvages et les falaises vertigineuses du Cap Sizun dominent l’océan et s’avancent en promontoire jusqu’à la Pointe du Raz. Site de reproduction majeur d’oiseaux marins, le Grand Site de France abrite une faune et une flore remarquables. A proximité du littoral se déploie un bocage préservé, ponctué de fermes et de bourgs riches d'un patrimoine vernaculaire singulier (églises, chapelles, murets en pierre sèche…).


LES ENJEUX 

L'excellence de la gestion, de la préservation et de la mise en valeur du Grand Site lui a valu l'obtention du label Grand Site de France en 2004, puis son renouvellement sur un périmètre étendu en 2012, suivi d'un second renouvellement en 2019.

L'Opération Grand Site engagée en 1989, sur 200 hectares, avait pour but à la fois de protéger et de gérer les espaces naturels du site, mais aussi de mettre en valeur le petit patrimoine, l'histoire et les savoir-faire des habitants. 

Labellisée Grand Site de France en 2004, puis en 2012 sur l'ensemble des espaces naturels côtiers (2 000 hectares et 4 communes), la Pointe de Raz en Cap Sizun a vu son label Grand Site de France renouvelé le 31 juillet 2019 sur 5 communes et près de 8 700 hectares. Une évolution qui s'inscrit dans un projet de territoire intégré et évolutif pour ce paysage exceptionnel très fréquenté (1 million de visiteurs par an pour 4300 habitants dans le Cap Sizun).

Tout en poursuivant son action pour la préservation et la gestion des espaces naturels, de la biodiversité et des habitats sur le littoral, le Grand Site de France étend son projet de territoire au paysage intérieur, fort d’un héritage culturel important. Il intègre ainsi des dimensions nouvelles (patrimoine et urbanisme, produits locaux et filières agricoles…) et une vision élargie d'un tourisme durable via les mobilités douces.

Les ambitions du Grand Site de France sont portées par le Syndicat mixte du Grand Site de la Pointe du Raz en Cap Sizun chargé de sa gestion, dans le cadre d'une gouvernance renforcée avec l'ensemble des partenaires : Etat, Région, Département, Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz, communes, Conservatoire du littoral…

ZOOM 
sur un projet commun avec le Conservatoire du littoral : 
La réalisation d’un diagnostic paysager et d’un schéma d’accueil du public 


Contact 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Site internet
www.pointeduraz.com

© RGSF 

Cité de Minerve, Gorges de la Cesse et du Brian

vendredi 13 septembre 2019

citedeminerve

CITÉ DE MINERVE, GORGES DE LA CESSE ET DU BRIAN  

Département : Hérault
Région : Occitanie

Structure gestionnaire : Syndicat mixte du Pays Haut Languedoc et Vignobles
1, Avenue de la Voie Ferrée
34360 SAINT CHINIAN

  

LE SITE

Le Grand Site s’appuie sur le piémont Sud de la Montagne Noire (frange Sud du Massif central). Il est marqué par la présence du village médiéval de Minerve, surtout connu en Languedoc pour son passé cathare. Cette forteresse quasi naturelle se dresse fièrement sur un éperon rocheux au confluent des deux rivières Cesse et Brian. Au delà de la seule cité médiévale, l’environnement formé par les entailles des gorges, les ponts naturels, la nature géologique, les paysages de causse où alternent la garrigue, les vignes, la pierre sèche, et les nombreux vestiges archéologiques, forment un ensemble d’une valeur patrimoniale exceptionnelle.

Le Grand Site accueille chaque année 200 000 visiteurs environ, il s’étend sur sept communes et couvre une superficie de 14 000 ha.

LES ENJEUX

La fréquentation et la diversité des usages sur le site génèrent une forte pression et des dégradations sur certains espaces sensibles sur le plan patrimonial et paysager.

Parmi les enjeux identifiés par le gestionnaire, on retrouve la lutte contre la fermeture des paysages, la gestion paysagère des extensions et des diffusions du bâti, le règlement de certains points noirs paysagers.

Dans le cadre de l'Opération Grand Site engagée en 2015, le Syndicat mixte du Pays Haut Languedoc et Vignobles, en partenariat avec la Communauté de Communes du Minervois, et le soutien du Conseil départemental de l’Hérault assure l’animation, la coordination, l’information, la communication, le portage et l’accompagnement d’opérations, ainsi que le suivi de la mise en œuvre du programme de l’OGS.

Le projet et le programme d’actions 2019-2023 de l’Opération Grand Site (OGS) a été validé en comité de pilotage en décembre 2018. Il s’articule sur quatre axes :
- Révéler les paysages et favoriser la préservation dynamique des équilibres paysagers
- Connaître, protéger et valoriser le patrimoine culturel, architecturel et urbain
- Améliorer l’accueil, organiser la visite et enrichir son contenu
- Mettre en place une gestion pérenne du Grand Site et des outils d’évaluation

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.payshlv.com

Puy Mary - Volcan du Cantal

mardi 4 juin 2019

capture_décran_2021-03-15_à_12.05.47.png

PUY MARY - VOLCAN DU CANTAL

Labellisé Grand Site de France en 2012 (dossier de candidature)
Label renouvelé en 2019 (dossier de renouvellement)

Département : Cantal 
Région : Auvergne - Rhône-Alpes

Structure gestionnaire : Syndicat Mixte du Puy Mary
Le bourg
15 590 MANDAILLES-SAINT-JULIEN

LE SITE

L’emblématique pyramide du Puy Mary (1 787 m) domine fièrement le volcan cantalien, plus grand volcan d’Europe (2 700 km²). Remodelés par les eaux et les glaces, les époustouflants paysages nés de cette érosion sont classés depuis 1985 (8 535 ha). Le Grand Site accueille également une nature riche et préservée au coeur du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. La présence de plusieurs axes routiers sur le site classé a largement contribué à sa fréquentation, 500 000 visiteurs découvrant chaque été la partie protégée du Grand Site, et principalement le Col du Pas de Peyrol, plus haut col routier du Massif Central.


LES ENJEUX

L'excellence de la gestion, de la préservation et de la mise en valeur du Grand Site lui a valu l'obtention du label Grand Site de France en 2012, puis son renouvellement en 2019.
 
La démarche Grand Site du Puy Mary s'appuie sur trois grands objectifs : 
  • - la préservation et la mise en valeur du paysage du Grand Site (traitement paysager des routes et des cols, gestion d’Espaces Naturels sensibles, valorisation de sites géologiques...),
  • - l'organisation de sa découverte (création d’un Réseau de 5 Maisons de Site dans les vallées du Massif, mise en place d’un transport collectif, développement des activités de pleine nature...)
  • - la redynamisation économique des vallées (accompagnement des porteurs de projets privés, promotion, communication, développement de produits et hébergement dans le cadre de la Charte européenne du tourisme durable...).
 
Afin de diffuser la fréquentation sur l'ensemble du territoire du Grand Site de France et d'améliorer l'accueil et l'information des visiteurs, cinq Maisons de site ont été réalisées : la Maison de Site du Pas de Peyrol qui propose des animations sur le volcanisme, celle de Mandailles-Saint-Julien qui abrite une scénographie sur la nature et le paysage au travers des saisons, de Dienne avec une muséographie sur la pierre et le patrimoine et celles de Claux et du Falgoux qui accueillent toutes deux des expositions temporaires.
 
Suite à l'obtention du label en 2012, le syndicat mixte du Puy Mary a réalisé de nombreuses actions de préservation et de mise en valeur des paysages au profit des habitants et des visiteurs. Il a également accompagné l'accueil de nouveaux prestataires sur le territoire et favorisé la découverte sans voiture avec la mise en place de navettes et de vélos électriques.
 
Sur ce territoire habité mais peu peuplé (moins de 5,4h/km2), le soutien à l'économie et à la vie locale dans les vallées, ainsi que la qualité du grand paysage sont des enjeux forts portés le Grand Site de France dans le cadre du renouvellement du label en 2019.
 
 
 
Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.puymary.fr
 

© Nicolas Van Ingen

La Hague

mardi 26 mars 2019

capture_décran_2021-03-15_à_11.27.24.png

LA HAGUE

Département : Manche
Région : Normandie

Structure gestionnaire : Commune de la Hague
8, rue des Tohagues
BP 217 Beaumont-Hague
50442 LA HAGUE cedex

LE SITE

A la pointe nord-ouest de la presqu’île du Cotentin, la Hague est un « pays à part », « un bout du monde », entouré par la mer sur trois côtés, et qui se termine à Goury, face au Raz Blanchard, un des plus dangereux passages maritimes. Ce vaste plateau culminant à 183 mètres est strié de vallées profondes qui descendent vers la mer, en particulier sur sa frange sud-ouest ; tandis que la frange nord est une côte plus « plate » caractérisée par des murets de pierres.

Les paysages de la Hague pour lesquels le peintre Jean-François Millet fut le premier à exprimer son admiration, tirent leur caractère pittoresque d’un ensemble d’éléments : falaises abruptes, vastes landes ondoyantes, massif dunaire, murets de pierre, vallées verdoyantes, plateau venté, robustes fermes, manoirs de granit et plages de sable fin…

Ce littoral « fort varié, souvent exceptionnel, jamais banal », a motivé le classement d’un territoire « prenant qui s’impose à celui qui s’y promène et le contemple » (rapport de la Commission supérieure des sites, 1989). Le site classé s’étend sur 14 des 19 communes déléguées que compte la commune nouvelle de La Hague, auquel s’ajoute Héauville, la commune voisine. Il comprend ainsi 4065 hectares de surface terrestre et 2153 hectares de surface maritime. Et, sur ces 14 communes déléguées, 12 sont par ailleurs intégralement en site inscrit, soit 4644 ha également protégés.

LES ENJEUX

La commune de la Hague qui porte le projet du Grand Site, souhaite à travers lui, renforcer l’identité de son territoire, valoriser la diversité de ses patrimoines et en particulier la richesse de ses paysages.

La réussite du projet repose sur une mise en valeur maîtrisée de l’ensemble de ces patrimoines naturels, culturels et immatériels et par une attention particulière portée aux habitants, fondement d’un développement responsable et durable.

La Hague souhaite également concilier la préservation des singularités du site et l'activité économique agricole qui est très dynamique sur le territoire.

Un programme d’animations culturelles et d’éducation à l’environnement à l’attention du grand public et des scolaires, inscrit par ailleurs comme une pièce maîtresse du projet de Géoparc, fait en outre ainsi partie de la feuille de route du Grand Site. L’objectif de la commune, qui est soutenue dans sa démarche par la communauté d’agglomération du Cotentin, est de démontrer que La Hague est un territoire accueillant, authentique, vivant et dynamique où il fait bon vivre et s’installer.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : www.lahague.com

 

© NOUR HACHIMI – Commune de la Hague

Bonifacio

mardi 26 mars 2019

bonifacio 1

BONIFACIO

Département : Corse
Région : Corse

Structure gestionnaire : Commune de Bonifacio
Mairie de Bonifacio
Place de l’Europe
20169 BONIFACIO

LE SITE

Située à l'extrême sud de la Corse, la cité médiévale de Bonifacio est édifiée sur une presqu'île calcaire dont la blancheur éclatante et singulière forme le paysage le plus emblématique du bassin bonifacien. Habité et façonné par l’Homme au fil des siècles, le patrimoine du site dans sa globalité n’a fait que s’enrichir, notamment par la vie de la cité, l’agriculture fixée sur le Piale (l’ensemble du plateau calcaire) et l’aménagement de sa façade maritime. Le littoral de Bonifacio, fort de ses 77 kilomètres de côtes, égrène criques et plages au beau milieu de grands espaces naturels. Le territoire bénéfice également de diverses mesures de protection (un site inscrit et 4 sites classés au titre de la loi du 02 mai 1930, 6 sites Natura 2000…), reflet du fort potentiel environnemental, patrimonial et culturel de la cité.

LES ENJEUX

L’économie de Bonifacio, ville de 3 000 habitants, est principalement axée sur le tourisme avec 2 millions de visiteurs par an, principalement en période estivale. Cette fréquentation, la première de Corse, génère certains conflits d’usage. Ce constat oblige la collectivité à renforcer sa vigilance et à prendre la mesure d’une véritable stratégie globale et maitrisée de l’aménagement du territoire. C'est pourquoi la commune de Bonifacio souhaite engager leur territoire dans une démarche Grand Site de France afin de garantir la préservation des paysages, du patrimoine, mais également de la qualité de vie des habitants et d’accueil des visiteurs.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : www.bonifacio-mairie.fr

Vignobles et Reculées du Jura

mardi 26 mars 2019

capture_décran_2021-03-15_à_12.30.36.png

VIGNOBLES ET RECULEES DU JURA

Département : Jura
Région : Bourgogne-Franche-Comté

Structure gestionnaire : Communauté de communes Bresse Haute Seille
1, place de la Mairie
39140 BLETTERANS
(dans l’attente de la mise en place de la gouvernance)

LE SITE

Entre plaine, reculées et premier plateau jurassien, le Grand Site de France en projet couvre les deux sites classés emblématiques de Baume-les-Messieurs et du vignoble du Château-Chalon aux identités bien marquées.

Perché sur un éperon rocheux tel une vigie dominant la vallée de Baume-les-Messieurs et la Bresse, Château-Chalon, ancien site abbatial, émerveille par la qualité de son architecture et son célèbre paysage viticole. Terroir remarquable par l'originalité de son vin jaune, il a bénéficié des premières AOC.

Sur ce territoire, les reculées, ces longues vallées qui pénètrent le plateau calcaire, constituent des paysages emblématiques du Jura à la géologie particulière. Les nombreuses constructions en pierre sèche, sur chaque parcelle de vigne et au cœur de villages classés parmi les plus beaux de France, témoignent d'un savoir-faire ancien ancré.

LES ENJEUX

La démarche Grand Site de France, portée par la Communauté de Communes Bresse Haute Seille, se voudra ambitieuse pour accompagner et fédérer les acteurs du territoire autour d’une gestion cohérente et exemplaire du territoire, dans le respect des sites classés, des habitants et des visiteurs.

Les principaux enjeux identifiés sont liés à l’enfrichement des reculées, la préservation et la restauration de patrimoines publics et privés, ainsi que la gestion des flux touristiques sur certains sites clés.

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.bressehauteseille.fr

©CC Bresse Haute Seille

Vézelay

jeudi 17 janvier 2019

vezelay2

VEZELAY

Département : Yonne
Région : Bourgogne- Franche-Comté

Structure gestionnaire : Conseil Départemental de l'Yonne
Hôtel du Département
89089 AUXERRE CEDEX

LE SITE

Dans un écrin de verdure aux portes du Morvan, au sommet d’un promontoire rocheux occupé par la basilique Sainte Madeleine, emblématique du XIème siècle, la ville de Vézelay assume le nom de « colline éternelle ».

Au moyen-âge, point de ralliement pour le départ des croisades et point de départ d’un chemin vers Compostelle, elle fut le théâtre de nombreux affrontements durant les guerres de religions.

Maintenant, marqué par un patrimoine architectural et naturel riche et une forte empreinte mystique, ce vaste territoire, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, offre une paisible destination de repos appréciée par 1 million de visiteurs.

LES ENJEUX

Trop longtemps laissée sans gestion et protection, la colline de Vézelay se dégrade et perd de sa beauté. La communauté de communes AVALLON-VEZELAY-MORVAN en assumant l’Opération Grand Site veut inverser la tendance.

La restauration du patrimoine bâti est engagée par la ville de Vézelay en partenariat avec la DRAC.

Le programme OGS en cours d’élaboration vise à mieux organiser le territoire pour accueillir dignement les visiteurs, en leur offrant la promesse d’un accueil chaleureux et organisé dans une nature sereine et préservée.

Une offre touristique culturelle, gastronomique, cultuelle et sportive complète et pensée peut rendre les visiteurs heureux de leur séjour. Ils seront alors des ambassadeurs du territoire et assureront une dynamique économique durable.

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.yonne.fr

© Claude Ripoche

 

Massif du Canigó

jeudi 3 janvier 2019

capture_décran_2021-03-15_à_11.41.23.png

MASSIF DU CANIGÓ

Labellisé Grand Site de France en 2012 (dossier de candidature) 
Label renouvelé en 2018 (dossier de renouvellement)

Département : Pyrénées Orientales 
Région : Occitanie

Structure gestionnaire : Syndicat Mixte Canigó Grand Site réunissant le Conseil départemental, 60 communes, Office National des Forêts

Syndicat Mixte Canigó Grand Site 
73 avenue Guy Malé
66500 PRADES

LE SITE

Vigie maritime de la chaîne pyrénéenne, premier bastion d’altitude depuis la Méditerranée, le Canigó est la porte de deux mondes entre les hautes terres et la plaine du Roussillon. Visible du Languedoc, de l’Ariège et de la province de Gérone, son histoire l’a élevé au rang de montagne sacrée du pays catalan. Fasciné et intrigué par sa silhouette imposante, l’Homme a tour à tour craint, respecté, admiré et conquis ses cimes émaillées de récits et de légendes.

Avec sa stature et ses neiges printanières, le Canigó fut considéré jusqu’au XVIIIème siècle comme la plus haute montagne des Pyrénées. Terre du fer, terre de paix, terre des poètes, cette montagne constitue une authentique terre d’exception chère au cœur des pyrénéistes et toujours attachante pour ses visiteurs. Avec la pica d’Estats et la Pedraforca, le massif du Canigó s’affirme comme l’un des joyaux des Pyrénées.

Exploité jusqu'à la fin du XXe siècle pour son fer, son patrimoine minier (voies, téléphériques, galeries, fours...) se découvre aujourd'hui au gré des villages ou en montagne.


LES ENJEUX

L'excellence de la gestion, de la préservation et de la mise en valeur du Grand Site a valu au Massif du Canigó l'obtention du label Grand Site de France en 2012, renouvelé en 2018.

Engagé dans la démarche Grand Site de France et porteur du label, le Syndicat Mixte a pour missions principales la protection du milieu naturel montagnard et la mise en valeur des patrimoines culturels et bâtis du site classé qui s'étend sur 23 000 ha et rassemble 60 communes du massif.

Grâce à une politique de protection des écosystèmes, le Syndicat Mixte a fait reculer la voiture en site classé en limitant l'accès aux pistes pour les véhicules motorisés, en organisant un plan de circulation et des solutions de stationnement. Il poursuit le travail entamé en favorisant la mobilité douce (ânes de bât, VTT électriques, traction animale de fauteuil tout terrain pour les personnes en situation de handicap...) et a mis en place - avec le Conseil départemental des Pyrénées Orientales - un vaste plan de randonnées pédestres et équestres à travers 750 km de sentiers dans le cadre des Tours & Rondes du Canigó. 

Dans un souci de mise en place d'une politique de préservation du milieu naturel montagnard et d’amélioration de l’accueil de différents publics, le Syndicat Mixte a réussi à positionner le Canigó comme un authentique pôle vert d’altitude et comme une véritable destination touristique située entre le Parc Régional des Pyrénées catalanes et la côte Méditerranéenne.


Contact 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.canigo-grandsite.fr

© RGSF

 

Dunes Sauvages de Gâvres à Quiberon

jeudi 3 janvier 2019

dunes de gavres quiberon fiche membre 2021

DUNES SAUVAGES DE GÂVRES À QUIBERON

Labellisé Grand Site de France en 2018 (dossier de candidature)
 
Département : Morbihan
Région : Bretagne

Structure gestionnaire : Syndicat Mixte du Grand Site de Gâvres Quiberon
Parc de Keraveon - Maison du gardien
56 410 ERDEVEN


LE SITE

Plus grand massif dunaire de Bretagne, le site de Gâvres Quiberon représente 35 km de linéaire côtier non urbanisé d’un seul tenant. Paysage d’une qualité exceptionnelle, il abrite une faune et une flore très rares ainsi qu'une mosaïque de milieux naturels remarquables. Le site est un des hauts lieux touristiques de Bretagne qui accueille jusqu’à 1,5 millions de visiteurs en été.


LES ENJEUX

Dans le cadre de la démarche Grand Site de France, le Syndicat Mixte a mené de nombreuses actions en faveur du paysage et de la biodiversité. Ces actions ont été multiples allant d’aménagements littoraux aux actions d’éducation et de sensibilisation en passant par la gestion quotidienne de ces paysages et milieux naturels.

Le Syndicat Mixte et ses partenaires ont ainsi oeuvré à la requalification des aires de stationnement du littoral et à la canalisation des circulations pour une meilleure intégration paysagère et un impact limité sur les milieux naturels. Ils encouragent les mobilités douces avec la création et l’entretien de la voie verte ou encore l’installation de racks à vélo.

Le Syndicat est devenu gestionnaire pour le compte des propriétaires fonciers de la quasi-totalité du littoral s’étendant de la pointe de Gâvres à la Côte Sauvage de la presqu’île de Quiberon. Son équipe de gardes littoraux agit au quotidien pour en assurer l’équilibre entre forte fréquentation et préservation de ses qualités patrimoniales.

Le Grand Site organise également la navette de passagers entre les ports d’Étel et du Magouër à Plouhinec. Il agit pour la préservation du patrimoine historique avec l’acquisition du fort de Porh Puns à Gâvres.

Convaincu que l’avenir du Grand Site passe par la transmission, il accompagne les enseignants dans leurs projets éducatifs, il participe à l’inclusion sociale de personnes en difficulté, il sensibilise les visiteurs et les acteurs du territoire aux enjeux de la préservation et de la gestion de ce site.

L'obtention du label Grand Site de France en 2018 vient récompenser de nombreuses années d’engagements des élus et des acteurs locaux en faveur de la préservation et la gestion durable des patrimoines paysager, naturel et culturel.

ZOOM
sur un projet commun avec le Conservatoire du littoral : 
L’amélioration de la qualité paysagère et des flux 

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Site internet
www.gavres-quiberon.fr

© Syndicat Mixte du Grand Site de Gâvres Quiberon 

Havre du Payré

mardi 18 septembre 2018

capture_décran_2021-03-15_à_11.21.02.png

HAVRE DU PAYRÉ

Département : Vendée
Région : Pays de la Loire

Structure gestionnaire : Conseil départemental de la Vendée
Direction de la Contractualisation et de l'Ingénierie / Service Ingénierie Territoriale
190 Bd Briand
85000 LA ROCHE SUR YON

Informations détaillées à venir.

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.vendee.fr

 

Fontaine de Vaucluse

mardi 18 septembre 2018

fontaine de vaucluse fiche membre 2021

FONTAINE DE VAUCLUSE

Département : Vaucluse
Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Structure gestionnaire : Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse
350 avenue de la Petite Marine
84800 l’Isle sur la Sorgue

LE SITE

Situé au cœur des Monts de Vaucluse, Fontaine de Vaucluse est connu pour le mystère de sa résurgence. La Sorgue, émergence d'un immense réseau souterrain, y prend sa source et jaillit au pied d’une falaise abrupte de 230 m, au creux d’une vallée clause, « Vallis Clausa » qui a donné son nom au Département du Vaucluse. Le gouffre d'où la rivière s'écoule (630 millions de m3 par an), abrite une eau verte émeraude où des générations de scaphandriers et spéléonautes se sont aventurés. Autour du site, la forêt méditerranéenne, la garrigue et la pierre sèche forment un écrin naturel remarquable tandis que la Sorgue, alimentée tout au long de son parcours par des sources secondaires, accueille une faune et une flore uniques en France.

LES ENJEUX

Fréquenté depuis l'Antiquité, le site de Fontaine de Vaucluse accueille aujourd'hui 800 000 visiteurs par an. L'un des principaux enjeux de la démarche Grand Site de France portée par la Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse est de fédérer les acteurs autour d’un projet commun fondé sur la préservation des paysages mis en péril par cette très forte fréquentation. Cela passe par la restauration du site afin de lui redonner un aspect plus naturel, une meilleure organisation des cheminements et de l’accessibilité et la valorisation du patrimoine du village de Fontaine Vaucluse et du territoire environnant.

Contact
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet
www.paysdessorgues.fr

Gorges du Gardon

vendredi 14 septembre 2018

gorgesgardon

GORGES DU GARDON

Département : Gard 
Région : Occitanie


Structure gestionnaire : 
Syndicat mixte des Gorges du Gardon regroupant 10 communes et le Département
2 rue de la Pente - Russan
30190 SAINTE-ANASTASIE

 

LE SITE

C’est en creusant son cheminement à travers le massif urgonien durant 6 millions d’années que le Gardon a façonné des paysages très pittoresques et souvent spectaculaires.

Le relief est donné par un bloc calcaire épais de quelques centaines de mètres qui s’est soulevé et que le Gardon a lentement creusé en un canyon sinueux, globalement orienté ouest-est. Encaissé (jusqu’à 120 mètres), presque clos : il est entaillé aux flancs par de nombreuses combes (dépressions) et un réseau de vallons secs conduisant au-dessus de la gorge et ordinairement privés d’eau.
Cette vallée à flancs raides est limitée au nord et au sud par des plateaux et des collines, couverts d’une végétation de garrigue à chêne vert coupée çà et là d’îlots de prairies à graminées méditerranéennes.
La circulation des eaux du Gardon est singulière. En effet, ses eaux disparaissent par d’innombrables fissures et avens, totalement en période estivale dans certains secteurs, pour réapparaître plus loin par des résurgences, en ayant emprunté, sous la surface, puits et galeries.

Enfin, de part et d’autre de ces gorges, les plaines où ressortent des collines calcaires, abritent les villages.
Le massif et les gorges du Gardon offrent une succession de surprises : le plateau calcaire, parfois dégagé, souvent dissimulé par le couvert végétal, les vallons agricoles, de vignes et d’oliviers, les falaises blanches, la ripisylve, les dalles de pierre en bordure du Gardon, les moulins, ermitages et grottes. Le site classé au titre de la loi de 1930 sur la protection des espaces naturels et des sites couvre 7 800 hectares. Il fait l’objet de protections spéciales : un arrêté de biotope pour 328 hectares en raison de la présence d’Aigles de Bonelli. Un classement en ZPS au titre de la directive oiseaux, 320 hectares de forêt méditerranéenne soumis au régime forestier, un classement en ND de la majeure partie des gorges et du massif. Animateur du réseau Natura 2000 sur le territoire, le Syndicat Mixte est également partenaire d’un programme Life « Protection de 3 chiroptères dans le sud de la France ».


LES ENJEUX

  • le maintien d’un milieu exceptionnellement préservé à proximité immédiate du site prestigieux du Pont du Gard.
  • la gestion des pressions de tous ordres subies dans cette région à fort développement démographique : pression foncière, pression du tourisme et des activités de pleine nature.
  • l’intégration du risque inondation dans chaque action. Les inondations de septembre 2002 ont fortement modifié certains sites et ont été dévastatrices par endroits.
  • le maintien des zones ouvertes : c’est un enjeu majeur tant pour la biodiversité, la qualité des paysages, l’accessibilité des randonneurs, que pour la défense contre l’incendie.

La commission supérieure des sites a validé le programme pré-opérationnel en février 2004. Ce programme avait la particularité de concerner chacune des 9 communes du Syndicat Mixte. Le Syndicat Mixte doit signer un protocole d’accord avec les partenaires financiers dans le courant 2005.

Contact 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Site internet
www.gorgesdugardon.fr

© F. Larrey et T. Roger : Regard du Vivant

Sous-catégories

Le Réseau des Grands Sites de France rassemble des paysages exceptionnels, reconnus de tous et fragiles. Ils sont protégés et gérés selon les valeurs du développement durable.

baie_de_somme.jpg