L’UNESCO et des professionnels du patrimoine se mobilisent pour la sauvegarde du patrimoine syrien

Jeudi 10 Mars 2016 PDF Imprimer Envoyer

Une vaste collecte de matériel archéologique, initiée par l'UNESCO et coordonnée par le Grand Site de France Bibracte-Mont Beuvray, a permis l'envoi en Syrie de 7 tonnes d'équipement.

 

Depuis 2011, la Syrie est sérieusement affectée par le conflit qui sévit dans le pays, avec des destructions croissantes et le pillage de ses monuments les plus importants, y compris ceux inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Si les professionnels du patrimoine de Syrie s'organisent avec efficacité pour évacuer et mettre à l'abri des collections d'objets et oeuvres d'art, le manque de moyen freine considérablement leur action.

UNESCO Al-Omari Mosque  UNESCO Homs  UNESCO Villes mortes


Face à ce constat, l'UNESCO s'est associé à des professionnels français et suisses de l'archéologie et du patrimoine pour recenser les besoins précis des acteurs de terrain pour la poursuite de leur action de sauvegarde : matériels de conditionnement, de conservation, d'étude et d'enregistrement...

Coordonné par le Centre archéologique européen et le musée de Bibracte (Bourgogne), membre du Réseau des Grands Sites de France, une vaste collecte a permis de mobiliser plus de cinquante institutions, associations, professionnels, archives, bibliothèques, musées... et de rassembler 7 tonnes de matériel qui ont été réceptionnées à Beyrouth le 7 mars dernier. Au renfort matériel s'ajoute le réconfort apporté par une mobilisation concrète en faveur d'un patrimoine syrien.

En savoir plus : 
- Voir le communiqué de presse
Page dédiée à la sauvegarde du patrimoine culturel syrien sur le site de l'UNESCO

 © UNESCO / Professor Maamoun Abdul Karim