Les sites du fer burkinabé au cœur d'un atelier international sur la valorisation et la gestion patrimoniale

Lundi 15 Décembre 2014 PDF Imprimer Envoyer

 

Du 24 au 29 novembre s'est tenu à Kaya, au Burkina Faso, un atelier de travail sur la gestion et la mise en valeur des sites paléo-métallurgiques du Burkina Faso et d'Afrique de l'Ouest.

Photo Tiwega-bd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Visite de terrain à Tiwèga (Burkina Faso) © RGSF

Cet atelier, organisé en partenariat avec le Ministère de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso, dans le cadre du Pôle international animé par le Réseau des Grands Sites de France, faisait suite à un premier atelier ayant eu lieu en 2013 sur le Grand Site du Massif du Canigó sur la gestion et valorisation des sites du fer.

L'atelier a réuni des partenaires du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Niger, de Suisse et de France et a permis une première évaluation du travail mené pour proposer l'inscription de certains sites du fer de la région sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Au delà du projet d'inscription, celui-ci a également favorisé la mobilisation et la sensibilisation des communautés locales concernées par le périmètre du site, tout particulièrement auprès des autorités coutumières, des jeunes et des écoles.

De plus, l'atelier a été l'occasion d'avancer sur les projets de coopération scientifique et culturelle avec le Burkina Faso, avec la présentation de la plateforme MetalAfrica qui vise à favoriser les échanges transdisciplinaires entre chercheurs et à donner de la visibilité au thème de la paléo-métallurgie en Afrique.

Enfin, cette rencontre a contribué à l'avancement du projet d'exposition itinérante sur la paléo-métallurgie prévue pour 2016 par le Grand Site de Bibracte-Mont Beuvray, qui partira de France pour aller jusqu'en Afrique de l'Ouest.

En savoir plus