La grotte Chauvet inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Mardi 24 Juin 2014 PDF Imprimer Envoyer

 

Le 22 juin 2014, la grotte ornée du Pont d'Arc en Ardèche, dite grotte Chauvet, située au cœur de l'Opération Grand Site des Gorges de l'Ardèche-Pont d'Arc, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la 38e session du Comité du patrimoine mondial à Doha.

 

 la combe darc  stephane compoint-2

© Stéphane Compoint

 

Un héritage commun

 

Il y a 36 000 ans, des hommes et des femmes créaient sur les parois de calcaire de la grotte ornée du Pont d’Arc, dite grotte Chauvet, 1000 dessins dont 425 figures animales (ours des cavernes, rhinocéros laineux, mammouths, félins…), figés dans le calcite et l’argile. Cette immense cathédrale naturelle a été découverte en 1994 en Ardèche, à Vallon Pont d’Arc, par trois spéléologues amateurs. L’ancienneté, la qualité de la conservation et la richesse et l’abondance des représentations artistiques en font un trésor remarquablement conservé, objet de recherche inestimable pour les scientifiques du monde entier.

 

Un projet de territoire pour le Grand Site des Gorges de l'Ardèche-Pont d'Arc

  

L'inscription de la grotte Chauvet sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO englobe la totalité de la cavité, mais également l’écrin paysager naturel et le bassin hydrogéologique d’alimentation de la cavité dont l’arche naturelle du Pont d’Arc. Classée au titre de la loi du 2 mai 1930 sur la protection des sites, celui-ci constitue la « zone tampon » du bien UNESCO. Cette inscription concerne donc en premier plan l'Opération Grand Site des Gorges de l'Ardèche-Pont d'Arc, la grotte étant dans le périmètre du Grand Site.

 

L'ensemble formé par le Pont d'Arc et les Gorges de l'Ardèche constitue un des sites les plus remarquables, alliant paysage monumental de falaises couvertes de garrigue et de forêt de chêne vert, patrimoine géologique et archéologique. Un nouveau projet de requalification du site est engagé depuis 2 ans par les trois principaux partenaires impliqués localement : le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche, la commune de Vallon Pont d’Arc et le Conseil Général de l’Ardèche. L’intention majeure de ce projet est de restaurer la lisibilité et la compréhension du méandre, pour retrouver le niveau de qualité paysagère qui a justifié le classement du site. Plusieurs objectifs stratégiques ont été définis : réouvrir le paysage, maîtriser les impacts de la fréquentation, requalifier aussi les entrées de site, donner du sens à la visite.