Les Grands Sites mobilisés pour mieux accueillir les visiteurs et sauvegarder leur patrimoine : 3 Grands Sites en action

Vendredi 16 Septembre 2011 PDF Imprimer Envoyer
Restauration du patrimoine, le Grand Site des Gorges du Gardon redonne vie au Moulin de Dions

En janvier et février, les 12 agents du chantier d’insertion du Syndicat mixte des gorges du Gardon (SMGG) ont entamé les travaux en débroussaillant et déboisant les alentours de ce beau moulin du XVIIIème s. Mi-mars, les maçons ont pris le relais, décroûtant l’extérieur et refaisant intégralement l’intérieur. Les électriciens leur ont emboîté le pas afin de rendre le bâtiment viable et surtout fonctionnel. Puis, part la plus spectaculaire de la rénovation, la charpente en provenance du Tarn est venue poser ses sept tonnes à cinq mètres de hauteur, sur les trois mètres de diamètre du bâtiment. Enfin le chantier d’insertion a ajouté l’écrin au joyau en posant, côté Nord, un mur en pierre sèche de 32 mètres de long. La réception des travaux a eu lieu le 10 juin.

À venir : En prolongement de la restauration du moulin, le Grand Site travaille à la remise en état d’une filière oléicole sur le territoire grâce à la réhabilitation d’anciennes olivettes. 


Prévenir les incendies, accueillir et sensibiliser les visiteurs : les " Jeunes en forêt" mobilisés pour le Grand Site Sainte-Victoire

Cet été huit « Jeunes en forêt » impliqués dans l’accueil 7 jours sur 7 sont venus renforcer les équipes de gardes-nature du Grand Site. La mission des Jeunes en forêt, dispositif financé à 80 % par la Région PACA, est d’être des « assistants à la prévention et à la surveillance des incendies de forêt ». Cette année, plus qu’expliquer l’arrêté préfectoral, c’est en passant par de la lecture des paysages ou en parlant de la spécificité des plantes méditerranéennes que les patrouilleurs ont, sur le terrain, transmis le message sur les risques de feu et leur propagation auprès des promeneurs. Et les jeunes, comme les gardes nature, informent sur le danger des incendies, bien sûr, mais aussi la botanique, la faune ou le pastoralisme. 

Avec 297 patrouilles sillonnant les sentiers balisés de Sainte-Victoire et les massifs de Concors 7 jours sur 7, les gardes nature et jeunes en forêt du Grand Site Sainte-Victoire sont au contact direct et continu des touristes en promenade. Leur travail, organisé en pertinence avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), vient en complément de celui de tous les acteurs impliqués dans le dispositif estival.Cet été, les patrouilles constituées chacune d'un garde expérimenté et d'un jeune auront parcouru 3 355 kilomètres avec un dénivelé total de 148 920 mètres.

Lac des Bouillouses : avec les navettes estivales, moins de CO2 émis sur un espace naturel partagé

Depuis l’année 2000, l’accès au site classé du Lac des Bouillouses, est réglementé pendant les mois de Juillet et Août par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales; le site devient alors uniquement accessible par navettes, télésièges et sentiers pédestres balisés, à partir des parkings aménagés à distance. La navette cadencée remplace les jusqu’à 3000 véhicules quotidien en pointe qui généraient une dégradation importante de la propreté des lieux, une circulation difficile et dangereuse sur la route étroite et tortueuse, et un stationnement débordant sur les pelouses d’altitude. 

Après 11 ans de fonctionnement, les bilans successifs ont démontré les effets bénéfiques de cette démarche : déchets limités et centralisés dans des conteneurs spécifiques, pelouses préservées, bruit et pollution en net recul, esthétisme et calme du site retrouvés pour le plus grand plaisir des visiteurs, faune et flore préservées et plusieurs dizaine d'emplois créés chaque été pour faire fonctionner le dispositif.

Le nouveau mode de desserte estivale a permis de réduire de plus de la moitié la quantité globale de CO 2 rejetée avec 114,5 t. émises en 2011 contre 240 en 2000. Le Lac des Bouillouses est un membre associé du Réseau des Grands Sites de France