Mercredi 20 Janvier 2010 PDF Imprimer Envoyer

La Tour Carbonnière, érigée au XIVe siècle aux environs d'Aigues Mortes pour monter la garde sur le chemin de la mer pour le commerce du sel, était la porte ouverte entre la camargue gardoise de la mer et celle des manades rappelle Joëlle Gibelin, Maire de la commune de Saint-Laurent d'Aigouze sur laquelle elle se situe.

Désormais les visiteurs peuvent y accéder en toute sécurité et découvrir à pied le marais qui lui sert d'écrin sans dégrader l'environnement. Le Syndicat Mixte pour la Protection et la Gestion de la Camargue Gardoise a en effet réalisé un cheminement en platelage de bois dans les marais de la Tour Carbonnière, inauguré le 6 décembre 2009 en présence de M. Jean Denat, président délégué du Syndicat Mixte et de M. Hughes Bousiges, préfet du Gard, ancien directeur de cabinet du Ministre de l'Ecologie. La réalisation d'une aire de stationnement et de ce cheminement permet aux visiteurs de ne plus emprunter la route à pied et de découvrir de l'intérieur la vie dans le marais.

C'est donc, après la destruction en 2007 d'une cave à vin, véritable verrue au pieds des remparts d'Aigues Mortes, une nouvelle phase de travaux de l'Opération Grand Site de la Camargue Gardoise qui s'achève. Pour améliorer l'accueil des visiteurs et la protection du site sont ensuite prévus l'aménagement des abords des remparts d'Aigues Mortes, l'installation d'une maison du Grand Site dans l'ancien gîte de la Marette à Aigues Mortes, la création d'une piste cyclable pour accéder à la plage de l'Espiguette.

www.camarguegardoise.com