Paysages d'exception, voir au delà des retombées économiques

20èmes Rencontres du Réseau des Grands Sites de France
Gorges de l'Ardèche / Aven d'Orgnac - 4 et 5 octobre 2018
Les paysages d'exception, facteur de développement pour les territoires


Après les Rencontres 2017 du Réseau des Grands Sites de France qui ont montré la capacité de rayonnement et d'innovation des Grands Sites de France pour les territoires, les Rencontres 2018 seront l'occasion de mettre en commun les enseignements d'études qui ont été conduites ces dernières années sur les impacts des sites exceptionnels et tout particulièrement des Grands Sites de France.


Au delà des retombées économiques, les paysages d’exception sont des leviers de développement territorial

En 2013, la Dune du Pilat générait 11 à 13 millions d’euros de retombées directes correspondant à près de 132 emplois et engendrant 1,78 millions d’euros de recettes fiscales locales et nationales.

Cependant, les données chiffrées émanant d’études de retombées économiques sont à prendre avec prudence car on ne saurait lier le développement local uniquement aux flux financiers.Comme le démontre des études récentes ayant pour terrain les Grands Sites de France (PUCA, IAE de Lille/ministère de l’Environnement...), le patrimoine a en effet bien d'autres champs de valeurs d'intérêt général qui en justifient la préservation : valeur patrimoniale intrinsèque, identitaire, sociale, territoriale...

De plus, pour qu'un site remarquable devienne pleinement une ressource pour un territoire et ses habitants, il est nécessaire qu'une dynamique associant attractivité territoriale, capacité de coopération entre acteurs, innovation productive se mette en place. Et c'est bien l'un des enjeux de la démarche Grand Site de France. 

ZOOM : La Dune du Pilat, une locomotive de l'économie localeaccueil poste avec longue vuecSyndicat Mixte de la Grande Dune du Pilat
En 2013, le Syndicat Mixte de la Grande Dune du Pilat a engagé une étude de fréquentation ainsi qu’une évaluation des retombées socio-économiques du Grand Site. Au-delà des données chiffrées, ces études ont démontré que : 
- le Grand Site contribue largement à l’attractivité du territoire
- les dispositifs de protection d’espaces naturels ne sont pas une contrainte mais un atout
- la gestion publique exigeante, œuvre pour l’intérêt général et aussi pour celui des acteurs économiques et des habitants.

Table ronde à retrouver lors des Rencontres 2018
"Quelles retombées pour les territoires des sites d'exception – quels enseignements et limites des études ?"  (jeudi 4 octobre - 11h)

Télécharger :
- le programme complet des Rencontres 2018
- l'article "Des sites uniques aux valeurs multiples" 

solutré.jpg